Saint-Remi était un évêque qui aurait baptisé Clovis Roi des Francs le jour de nöel entre l'an 496 et l'an 506.

Il meurt en 533 à L'age de 96 ans.

Avant sa mort il demande a être enterré dans la chapelle Saint-Christophe située à environ 2 kilomètres de la cathédrale.

Très vite la petite chapelle devient un lieu de pèlerinage très fréquenté.

Si fréquenté qu'on y installa des religieux pour veiller sur lui.

Une fois les religieux installés la chapelle occupée par des moines bénédictins fut agrandie pour devenir un église dans laquelle fut transférée le corps un 1er octobre qui devint le jour de la Saint-Remi.

Un peux plus tard,Jean Turpin construit  l'abbaye Saint-Remi  qui prit une importante dimension.

Elle fut consacrée par le Pape Léon IX en 1049 lors du Concile de Reims car elle abrite la sainte ampoule indispensable pour le sacre des rois. 

Au fil du temps L'Abbaye fut embellie et agrandie passant du style roman au style gothique.

De nombreux personnages célèbres y sont enterrés depuis l'an 771.

En 1774 un grand incendie detruit grande partie des bâtiments qui seront progressivement rebâtis notamment par Jean Bonhomme.

En 1792,pendant la Révolution,les moines bénédictins sont chassés de l'abbaye qui devient hôpital: hôpital militaire, puis hôtel Dieu et hôpital civil.

Depuis 1847 le tombeau de Sain-Remi occupe le choeur de l'édifice.

Ce n'est qu'en 1978 que la ville de Reims decide de transformée l'ancienne abbaye en musée municipal.

En 1996 le Pape Jean Paul II est venu se recueillir dans l'abbaye.

A cette occasion l'artiste Daphné Du Barry a réalisé une scuplture représentant l'évêque Saint-Remi baptisant Clovis(roi des Francs).

 

Saint-Remi avec la sainte ampoule